loader image

La chiropraxie

Qui peux consulter

Pour qui?

LA CHIROPRAXIE POUR TOUS La chiropraxie est indiquée pour tous, sans distinction d’âge. Cependant, certaines périodes de la vie, certains métiers ou certains sports sont plus propices à une surutilisation des articulations, muscles ou tendons comme à l’adoption de gestes et postures inadaptés.  Pour cette raison, la chiropraxie est particulièrement recommandée aux actifs, aux séniors, aux femmes enceintes, aux […]

Pour qui? Lire la suite »

Pourquoi ?

QUE SOIGNE LA CHIROPRAXIE Les indications scientifiquement évaluées Cervicalgie (douleur dans le cou) Lombalgie (douleur dans le bas du dos)  Sciatique (face arrière des cuisses) et cruralgie (face avant des cuisses)  Lumbago (blocage aigu du bas du dos)  Torticoli (blocage aigu du cou) Dorsalgie (douleur entre les omoplates)  Dysfonctionnement du bassin (syndromes douloureux des sacro-iliaques)  Névralgies intercostales Névralgies cervico-brachiales (douleurs cervicales irradiant dans un bras)  Douleurs en relation

Pourquoi ? Lire la suite »

Daniel David Palmer

En bref

En quelques Mots, qu’est ce que la Chiropraxie Médecine manuelle de référence pour les soins du dos et des articulations, la chiropraxie a pour objet la détection, le traitement et la prévention des dysfonctionnements du squelette et de ses conséquences, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des membres.Ces dysfonctionnements se traduisent notamment par

En bref Lire la suite »

logo

Bienvenue sur l'espace administrateur du site

Chargement...

La chiropraxie pour les bébés

Suite aux mauvais positionnement in-utero ou suite à des accouchements parfois difficiles (mauvais positionnements, utilisation d’instruments), des dysfonctionnements peuvent être retrouvés chez le nourrisson. Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, tel que le torticolis, la plagiocéphalie…  ou pouvant parfois affecter le sommeil et la digestion de l’enfant. Par un travail de pressions très douces et précises, le chiropracteur est en capacité de détecter et aider à corriger ces lésions dès
le premier âge de la vie.

 

La chiropraxie pour l’enfant et l’adolescent : préserver leur dos au fil de la croissance

Apprendre à tenir sa tête, à s’asseoir, à ramper puis à marcher, porter un lourd cartable, passer de longues heures assis, s’investir dans une activité sportive : le squelette en construction de votre enfant est continuellement sollicité, et parfois même mis à mal.

Plus tard, l’adolescent se sédentarise, il adopte de mauvaises postures devant la télévision, l’ordinateur ou la tablette, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales. Or à cette période son corps se transforme rapidement, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales telles que l’attitude scoliotique ou de vraies scolioses.

Un suivi chiropratique est recommandé durant cette période, en particulier si votre enfant présente des douleurs ou des troubles posturaux.

 

Les douleurs et blessures du sportif

La pratique d’un sport, amateur ou de haut niveau, peut engendrer des sollicitations musculaires et articulaires importantes. La répétition de gestes techniques durant les entraînements ou les compétitions peuvent amener le corps jusqu’à ses limites physiologiques et mécaniques. Ces contraintes physiques peuvent provoquer des dysfonctionnements de votre appareil locomoteur entraînant des contraintes sur vos muscles, tendons, articulations… au début indolores qui pourront finir par vous faire souffrir et compromettre vos performances.

Qu’attendre de la chiropraxie quand on est sportif ?

 

Auprès des sportifs, le chiropracteur agit à plusieurs niveaux :

  • en restaurant la mobilité articulaire, il améliore les performances articulaires et musculaires
  • il prévient les blessures, en identifiant, par exemple, les problèmes de posture
  • il soulage les douleurs liées à la surutilisation de certaines articulations ou muscles,
  • Il traite les blessures (tendinopathies ou tendinites, contractures, etc.), douleurs vertébrales et articulaires, accompagnant souvent la pratique d’une activité physique.  

Le traitement chiropratique des sportifs permet de diminuer les temps de récupération après certaines blessures.

 

Prise en charge du sportif : des soins de professionnels !

Aujourd’hui, de nombreuses organisations sportives professionnelles reconnaissent la valeur des soins chiropratiques et la capacité des chiropracteurs à traiter les blessures liées au sport. C’est particulièrement vrai aux Etats-Unis où toutes les équipes de la Ligue nationale de football et la plupart des équipes de la Ligue majeure de baseball (MLB) ont un chiropracteur. De nombreux sports professionnels intègrent régulièrement des soins chiropratiques dans leur routine d’entraînement, ainsi que pendant les compétitions. Plus proche de nous, c’est le cas l’équipe nationale belge de football, Les diables rouges, qui compte dans son staff un chiropracteur.

Les troubles musculo-squelettiques (TMS)

Les TMS regroupent l’ensemble des pathologies des tissus mous (muscles, tendons, ligaments et nerfs) liées à l’activité professionnelle ainsi que leurs conséquences. 

Ces lésions se manifestent au niveau des articulations des membres supérieurs, inférieurs ou de la colonne vertébrale. Douloureuses, elles peuvent également entraîner une perte de force ou de mobilité. 

Les TMS sont les maladies professionnelles les plus répandues. S’ils ne sont pas pris en charge, ils peuvent entraîner des incapacités chroniques.

Comment reconnaître les TMS ?

Fatigue musculaire, picotements, engourdissements ou douleurs localisées, les symptômes des TMS peuvent être très variés. 
Lorsqu’ils apparaissent, ils ne sont ressentis que pendant l’activité exercée et disparaissent au repos. Ils ne réduisent pas la capacité de travail. Puis si les troubles s’installent, les symptômes peuvent persister après le travail et être à l’origine d’une réduction des capacités de travail.

Qu’attendre de la chiropraxie quand on souffre de TMS ?

Le chiropracteur agit à deux niveaux : le soin et la prévention. 

Les soins prodigués par le chiropracteur visent à restaurer la mobilité articulaire et à réduire la douleur. Dans une approche globale de la santé, le chiropracteur accompagne les soins qu’il dispense de conseils de nature à en accroître les bienfaits. 

La santé à l’épreuve de l’âge

Avec l’âge, les os s’usent, les articulations perdent de leur souplesse, les muscles fondent. Cumulés, ces phénomènes affectent progressivement la mobilité de chacun. Or nous vivons de plus en plus vieux. Il est donc essentiel de favoriser une bonne santé articulaire et musculaire.

Quand consulter le chiropracteur ?

Perte de souplesse, dégénérescence articulaire, ankylose ou impotence fonctionnelle, attitude voûtée, raideur des cervicales ou des lombaires, lumbago, sciatique, douleurs intercostales, maux de tête, tendinites, vertiges, etc. La chiropraxie peut remédier aux affections les plus répandues de la colonne vertébrale et des articulations, ainsi qu’aux conséquences de ces affections.

Qu’attendre de la chiropraxie lorsqu’on est âgé ?

Face au vieillissement, la chiropraxie apporte des réponses préventives et curatives spécifiques. En s’appuyant sur votre historique de santé, sur l’imagerie médicale et sur une évaluation complète de vos fonctions locomotrices, le chiropracteur développe un plan de traitement adapté à votre degré d’ostéoporose ou d’arthrose. Le traitement chiropratique vise à restaurer la mobilité articulaire et à réduire la douleur améliorant ainsi significativement votre qualité de vie. 

Les troubles musculo-squelettiques (TMS)

Les TMS regroupent l’ensemble des pathologies des tissus mous (muscles, tendons, ligaments et nerfs) liées à l’activité professionnelle ainsi que leurs conséquences. 

Ces lésions se manifestent au niveau des articulations des membres supérieurs, inférieurs ou de la colonne vertébrale. Douloureuses, elles peuvent également entraîner une perte de force ou de mobilité. 

Les TMS sont les maladies professionnelles les plus répandues. S’ils ne sont pas pris en charge, ils peuvent entraîner des incapacités chroniques.

Comment reconnaître les TMS ?

Fatigue musculaire, picotements, engourdissements ou douleurs localisées, les symptômes des TMS peuvent être très variés. 
Lorsqu’ils apparaissent, ils ne sont ressentis que pendant l’activité exercée et disparaissent au repos. Ils ne réduisent pas la capacité de travail. Puis si les troubles s’installent, les symptômes peuvent persister après le travail et être à l’origine d’une réduction des capacités de travail.

Qu’attendre de la chiropraxie quand on souffre de TMS ?

Le chiropracteur agit à deux niveaux : le soin et la prévention. 

Les soins prodigués par le chiropracteur visent à restaurer la mobilité articulaire et à réduire la douleur. Dans une approche globale de la santé, le chiropracteur accompagne les soins qu’il dispense de conseils de nature à en accroître les bienfaits. 

Prenez votre rendez-vous
Réservation

Chargement...